Femme de qui les cheveux blonds, soit trouvés courts ou pendants longs, servent à l'amoureuse ruse comme les serpents de la Méduse.

Rabelais [La louange des Femmes]

Juste l’histoire d’un lieu rêvé, un lieu souhaité, un espace imaginé pour vous, pour vous parler du blond. Vous savez celui de l’enfance ou celui de l’été, celui qui a le goût du miel. Peut-être d’un blond plus américain, plus warholien ou encore de la brillance d’un blond cuivré, impertinent et vénitien. Qu’ils soient tranparent de lumière ou de nuances mates, je veux vous parler, simplement des blonds de l’élégance.

Parce que je voulais un salon de coiffure, un salon galerie, un espace privilégié et féminin, mais surtout, un lieu contemporain, où l’art et le design s’inscrivent dans le décor, tout comme les livres et la musique, autant de signes qui définissent notre époque. Je veux pouvoir cristalliser mon attention, sur vous, sur vos cheveux. La coiffure m’intéresse dans la simplicité d’une chevelure magnifiée.